Stade des Amoreiras

1925/26 – 1939/40

Le Stade des Amoreiras est la concrétisation d’un rêve de plus de 20 ans. Il a permis au Benfica d’enfin avoir un lieu rien qu’à lui.

Lorsque l’École Normale a commencé à exiger, en 1920, l’utilisation des terrains de la Quinta de Marrocos (lieu où se situait l’ancien terrain du Benfica), le Club a commencé à chercher un espace où il pourrait construire un terrain de sport. Le 10/04/1921, encore une fois grâce à Cosme Damião, le Benfica a trouvé un terrain où il pouvait y construire de nouvelles installations sportives. La Direction nommée le 10/09/1921 a eu pour mission de préparer le déménagement vers le terrain où le Benfica devait construire un stade remarquable pour l’époque, même s’il n’a jamais été fini – le Stade des Amoreiras.

Il a fallu tout préparer : le plan (en tenant compte des besoins imposés par l’éclectisme sportif), le projet, le devis et … l’Argent ! Cela a été un processus compliqué, mais il a servi à montrer l’enthousiasme que le Benfica a toujours employé dans ses campagnes. La Direction avait conçu un édifice grandiose. Le grand objectif était de réussir à faire en sorte que, pour la première fois, le Club (qui fêtait son 17ème anniversaire le 28/02/1921) ait un espace sportif définitif ; c’est à-dire un espace qui lui était propre et qui lui appartiendrait.

Pour concrétiser ce rêve, il était indispensable de trouver de l’argent, tout en tenant compte du désir de tout réaliser grâce aux ressources du Club, grâce à l’esprit de sacrifice et de beaucoup d’enthousiasme. Le projet a pris deux ans à être mis sur pieds ; projet qui a vu l’acquisition des terrains des Amoreiras et la construction d’un nouveau complexe sportif. L’Assemblée Générale tenue le 04/04/1923 a été l’une des plus importantes de l’histoire. La Direction a été autorisée à émettre 12 000 obligations hypothécaires, d’un montant de 1 200 contos, et de 5 000 Titres de Propriété, pour un montante individuel de 200$00 (une entrée de 1 000 contos au total), pour la construction du Stades des Amoreiras et pour l’achat de terrains destinés au complexe sportif. L’achat du terrain, bien localisé et à bon prix, a été fait avec l’intervention de Cosme Damião, vice-président de la Direction du Club et employé de la Casa Palmela, propriétaire des terrains.

Ce Stade a été le fruit d’une grande ténacité et d’enthousiasme. Après la transaction s’en ai suivi le lancement des Obligations et Titres de Propriété. Le terrain a coûté 451 077$50. Les travaux ont commencé en octobre 1923. Pour la construction du Stade, la Direction avait fait un emprunt de 200 contos pour accélérer les travaux. Jusqu’au 30/06/1924, on estimait le montante des travaux à 534 504$80. Un an plus tard, le montant s’élevait déjà à 947 462$37.

Finalement, après plus de deux ans de travaux, où les différentes directions ont dû faire des efforts gigantesques (et les associés n’ont pas hésité à aider), le Benfica a inauguré, le 13/12/1925, un stade magnifique. Le rêve devenait enfin réalité !

Le Stade inauguré, la Direction a été obligée, le 25/04/1926, à recourir à un nouvel emprunt d’un montant de 100 contos. Avec les infrastructures des Amoreiras, le Club a gaspillé plus de 1 480 666$60, coût du terrain inclus. Un siège à côté du Stade faisait aussi partie du projet ; une idée qui ne s’est jamais concrétisée ! Mais c’est dans les Amoreiras que le Benfica est revenu avec la force qui allait lui permettre de retrouver du succès. Au niveau associatif, le club possédait désormais un autre centre sportif dans la ville, captant ainsi plus d’adeptes dans une zone importante de Lisbonne : Amoreiras/Campolide/Campo de Ourique. C’était le début du “triangle rouge” dans la capitale, dont les sommets se trouvaient à Benfica (siège), Centre (secrétariat) et Amoreiras (stade).

Les premières années ont été de consolidation. C’est en 1929 que deux évènements ont marqué les Amoreiras, le Benfica et le sport portugais : la visite de l’équipe hongroise Ferencvaros, considérée comme l’une des meilleures d’Europe (dans ses déplacements habituels à travers l’Europe, elle « balayait » tous ses adversaires, y compris au Portugal, où elle s’était déjà largement imposée face aux meilleurs clubs portugais - Sporting et Belenenses, avec le même score final : 6-0). Le 06/01/1929, face à une multitude de personnes, qui s’est traduit par un record de recettes pour un match réalisé dans notre pays, le Benfica a battu le Ferencvaros 1-0. Le résultat a ravivé les grands faits du Benfica lors de matchs internationaux.

Pour la commémoration du “Jubilé d’Argent” du SLB, faite au Stade des Amoreiras le 31/03/1929, une grande parade a été organisée, avec la participation de cinq cents athlètes, tous sports confondus, y compris certaines filiales. Beaucoup de choses se sont produites sur le terrain des Amoreiras : le meilleur y est passé, et tout ce qu’il y avait de plus prometteur, entre les nombreux athlètes du Club qui ont défilé devant les tribunes remplies de monde.

C’est sur le terrain des Amoreiras que le Benfica a conquis ses premiers titres nationaux : 3 Championnats du Portugal (tournoi qui a précédé la Coupe du Portugal) et le titre de Triple Champion National de Ligue I (35/36, 36/37 et 37/38) – une compétition qui changera de nom pour s’appeler I Division et plus tard ( dans les années 90), qui reprendra le nom de Ligue I.

Durant cette période (1925-1940), le Benfica a aussi conquis une Coupe du Portugal et deux Championnats Régionaux. De grands matchs se sont déroulés aux Amoreiras, avec notamment la victoire 13-1 sur le Casa Pia (lors du Régional de Lisbonne), le 6-0 face au FC Porto (lors du match retour des demi-finales de la Coupe du Portugal, rattrapant leur défaite 1-6 lors du match aller) et la victoire 5-0 sur le Sporting, qui a permis la conquête du 10ème Régional de Lisbonne en 39/40.

En 1936, on envisageait la conclusion du projet qui consistait à améliorer et augmenter les tribunes pour qu’elles puissent accueillir 20 000 personnes, et à construire une piscine. À côté du terrain de foot, il y avait un terrain de basket et deux courts de tennis. En été 1937, des travaux ont été faits pour améliorer le terrain et faciliter le système de drainage. Cependant, en 1939, les préoccupations commencent avec le stade des Amoreiras : la Direction du Club a été informée des intentions du ministre Eng.º Duarte Pacheco de construire une autoroute, avec un tracé qui impliquerait la destruction des gradins sans sièges, et de déplacer les terrains sportifs hors du centre-ville. Le Benfica a donc dû sortir des Amoreiras et s’installer provisoirement dans la zone de Campo Grande pendant que la Mairie de Lisbonne construisait trois stades dans le Parc de Monsanto pour les trois principaux clubs de la capitale.

Une indemnisation de 600 contos a été offerte au Benfica, une indemnisation qu’il a été contestée et dont il a obtenu une augmentation de 33 % pour atteindre une indemnisation de 800 contos. C’est déjà avec l’intention de quitter le terrain qu’il a promu le 23/07/1939, encore aux Amoreiras, un grand déjeuner en l’honneur des champions du Club. En 1940, deux moments ont marqué l’adieu au stade des Amoreiras : la fête commémorative du 37ème anniversaire (le 7 avril) et la dispute du dernier match (23 juin), qui comptait comme match aller des demi-finales de la Coupe du Portugal face au Barreirense (victoire du Benfica 5-2).

Actuellement, sur le lieu où se trouvait l’ancien stade du Benfica se trouve le Lycée Français et l’Avenue Eng.º Duarte Pacheco. C’est fin 1940 que le Benfica a abandonné les Amoreiras en ne laissant sur les lieux qu’une seule délégation. Finalement, le rêve d’avoir un terrain propre n’a été que de courte durée. Après 15 ans « d’adresse fixe », le Benfica retournait à un terrain provisoire tout en étant obligé de louer un espace à la mairie de Lisbonne. Le mythique Stade des Amoreiras, où la mystique du Benfica s’est beaucoup renforcée, restait donc gravé dans l’histoire de notre club.

C’est aux Amoreiras que le Benfica a conquis ses premiers titres nationaux : 3 Championnats du Portugal et le titre de Triple Champion National (35/36, 36/37 et 37/38)

Stade des Amoreiras – Caractéristiques

Nom
Stades des Amoreiras
Localisation
Situé à Campolide, côté Nord de la Rue das Amoreiras. Il était délimité au Sud par les installations de la Carris, au Nord par les immeubles de la Rue do Arco do Carvalhão, à l’Est par la Rue das Amoreiras, où se trouvait l’entrée au nº135, et à l’Ouest par le Viaduc des Águas Livres.
Dates de possession
Du 04/02/1923 à fin 1940
Situation actuelle
Lycée Français et Avenue Eng.º Duarte Pacheco
Type de propriété
Propriété du Club
Valeur aproximative
1 480 666$60 (dont le prix du terrain à 451 077$50).
Date d’inauguration et 1er match
13/12/1925, lors d’un match pour le Régional de Lisbonne contre le Casa Pia AC
Date du dernier match
23/06/1940, pour la Coupe du Portugal contre le CF Barreirense
Autres installations
Deux courts de Tennis, un terrain de Basket
Raison de l’abandon
Expropriation par le Ministère des Travaux Publics pour la construction d’une autoroute (indemnisation de 800 000$00)

Grands Matches

DATE RESULTAT OBSERVATIONS
06/01/1929 1 - SL Benfica
0 - Ferencvaros TC
Le Benfica a été le seul club à avoir vaincu les hongrois, qui ont battu les meilleurs clubs portugais lors de leur déplacement.
05/12/1937 13 - SL Benfica
1 - Casa Pia AC
Large Victoire.
18/06/1939 6 - SL Benfica
1 - Porto
Grande récupération lors du match retour des demi-finales de la Coupe di Portugal, après une défaite 1-6 face à Porto lors du match aller.
03/02/1939 5 - SL Benfica
1 - Sporting CP
Conquête du 10.º titre de Champion Régional de Lisbonne.

Nous utilisons des cookies pour enrichir votre expérience de navigation.
En continuant à naviguer sur notre site vous acceptez notre politique d'utilisation de cookies.

Accepter